LES CULTURES

Les Milieux

  • Le milieu de base en mycologie est le milieu *Sabouraud modifié : gélose glucosée à 2% et peptonée
  • Pour empêcher la croissance des bactéries, on peut ajouter des antibiotiques : **Chloramphénicol ou Gentamycine
  • Pour limiter la croissance des champignons saprophytes, on peut ajouter un antiseptique : la cycloheximide ***(Actidione)
  • Les milieux coulés en tubes sont préférable aux boîtes de Pétri lorsque les délais de croissance dépassent quelques jours.
  • Les tubes fermés au coton sont préférables aux tubes à vis métalliques, car ils maintiennent une atmosphère en aérobie

Les Techniques

Produit Pathologique
Technique
Squames-Poils-Ongles
  • Piquer à la surface de la gélose à l'aide du fil coudé ou triangulaire, sans les "enfoncer" dans la gélose.
  • Déposer en 4 ou 5 poins espacés afin d'obtenir des colonies distinctes
Hémocultures
  • Incuber le sang dans du sabouraud liquide citraté à 37° 24 Heures. repiquer sur Sabouraud gélosé
Autres liquides biologiques
  • Ensemencer en stries à l'öse selon les techniques bactériologiques ou en nappe à la pipette
Biopsies
  • Avant d'ensemencer les milieux, broyer avec un peu de sable stérile de Fontainebleau

Pour chaque prélèvement ensemencer plusieurs tubes Sabouraud-antibiotique et Sabouraud avec et sans actidione, 2 tubes pour chaque milieu et les placer à des températures variables

25°
30°
37°
peau et phanères
1 Sab .Antibiotique

1 Sab.AB.Actidione

1 Sab.AB

1 Sab.AB.Act

muqueuses et

prélèvements profonds

1 Sab.Antibiotique

1 Sab.AB.Actidione

1 Sab.Antibiotique

1 Sab.AB.Actidione

Les Cultures sur Lames

Méthode du carré de gélose schéma

La culture se fait sur les quatre côtés d'un petit parallélépipède de gélose Sabouraud d'environ 15mmX15mm de 2 mm d'épaisseur. Ce carré est déposé sur une lame et est recouvert d'une lamelle. Après culture on enlève la lamelle, le carré de gélose est rejeté. Sur la lame et la lamelle adhérant au verre se trouvent les filamnet et organes du champignon. On réalise deux états frais sur la lame et la lamelle dans le bleu coton.techniques de la

Culture sur lames gélosées d'après Rivalier schéma

La gélose est maintenue à 60°, on flambe une lame et on la trempe dans la gélose. La lame est ensuite déposée sur le chevalet en verre au fond de la boîte de Pétri.On ensemence le centre de la lame avec un fragment de mycélium jeune en développement. Mettre un peu d'eau au fond de la boîte pour éviter la dessication

Après le développement de la culture, l'excès de gélose est enleve et la lame placée à l'étuve à 37° pour la faire sécher. On fixe ensuite avec une goutte d'alcool absolu et on colore par le *bleu coton acétique. On déshydrate ensuite à l'alcool absolu, on passe dans le toluène et l'on met ensuite du baume.